Compagnie viking du IX-Xème siècle
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Médecine et laeknir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
svenn

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Médecine et laeknir   Mar 23 Déc - 14:45

J'ai trouver un début pour ce qui est de l'art de soigner chez les scandinaves:

http://www.vikinganswerlady.com/medicine.shtml

Cet article est composé surtout de citations d'oeuvres ou apparaissent les médecins ou "laeknir" et quelques petites méthodes pour guérir ou même poser un diagnostique (j'aurai jamais pensé au jus de poireau lol! )

N'empêche qu'il y a quelques références écrites notamment des sagas (à prendre à la légère, car certains ont des blessures qui tuerait un ours et eux sont toujours vivant, des monstres c'est guerriers Shocked Shocked ) , ce que j'essayerai de dénicher.

Voici la première partie de la traduction que j'ai faite et que je vous propose, le reste est en cour de traduction (certains passages ne sont pas traduis car je n'ai absolument pas réussis à en comprendre le sens, donc au lieu d'écrire des conneries, je vous laisse traduire à votre façon, et n'hésitez pas à m'en faire part Very Happy vous avez même la version originale en norois qui est parfois écrite!!!):

Médecine viking

Nous avons très peu d'informations sur les pratiques médicales des vikings. On pense que les femmes ont probablement été les premiers médecins (Foote et Wilson, The Viking Achievement, p. 93). Étant donné que les femmes en général sont tellement en arrière-plan dans la plupart des sagas, nous ne les voyons pas souvent dans ce rôle, et même les médecins de sexe masculin ne reçoivent pas beaucoup de description quand ils apparaissent. En particulier, après le christianisme, a commencé à apparaître les hommes dans tous les contextes européens associés à des rôles médicaux et ont tendance à tenir les titres officiels, même si les femmes sont restées très actives comme première ligne des soins de tous les jours dans leurs foyers (Ellis-Davidson, les rôles de la déesse du Nord , P. 161).



Les traumatismes et les soins des plaies

Olaf’s saga Helga, une partie de Snorri Sturluson’s Heimskringla, nous donne l'un des rares comptes rendu du traitement des blessures de l'ère viking dans le chapitre 234:

[Thormod sorti, puis entra dans une chambre à part, dans laquelle se trouvé beaucoup de blessés et, avec eux, une femme bandant leurs blessures. Il y avait un feu sur la planché, avec lequel elle réchauffa l'eau pour laver et nettoyer leurs blessures. Thormod s’assit lui-même à côté de la porte. Une de celles qui s’occupée des blessés entra et une autre sortie. L'une d'entre elles se tourna vers Thormod, le regarda et lui dit: "Pourquoi es-tu si pâle ? Es tu blessé? Pourquoi ne demande tu pas l'aide du guérisseurs?" Thormod lui chanta ces versets:

"Not ruddy am I: and red cheeks,
ring-dight slender woman,
has your husband. No one heeds
my grievous wounds, though.
Pale I am with pangs of
pain, scatterer-thou-of-
gold, from deep wounds deadly
Danish arrows gave me."

Puis Thormod se leva et alla vers le feu, et se teint là pendant un moment. La jeune femme lui dit: "Sort et ramène quelques bûches qui se trouve à côté de la porte." Il sorti et apporta une brassée de bois, qu'il jeta sur le planché. Ensuite, la soigneuse le regarda dans les yeux et dit : "cet homme est terriblement pâle. Pourquoi l’es-tu donc?" alors Thormod chanta:

"Wonders the woman why so
wan the tree-of-combat
("warrior").
Few from wounds grow fair-hued:
found me the flight of arrows.
The ice-cold iron,
linen-elm ("woman"),
flew through my middle.
Hard by my heart, think I,
hit me, the baleful weapon."

La jeune fille dit: "Laisse-moi voir ta blessure, et je la penserai ». Thormod s’assis, défis ses vêtements, et la jeune fille a vu ses blessures, et examina ce qui était en son flanc, et estima qu’un morceau de fer était en lui (une flèche) , mais ne pu trouver où le fer était allé. Dans un pot en pierre, elle mélangea ensemble des poireaux et autres herbes, les fis bouillir, et les donna à manger aux hommes de blessés, chez qui elle découvrait des blessures dans le ventre. Si la blessure était profonde, elle avait l’odeur de poireau. Elle en apporta à Thormod, et lui dit d’en manger. Il répondit, «remporte le, je n'ai pas d'appétit pour mon bouillon." Puis elle pris une grande paire de pinces, pour tenté de retirer le fer, mais il restait trop fixe, et ne saurait en aucune manière venir. de peu elle s’en empara, mais la blessure empira. Maintenant dit Thormod , "Coupe profondément que tu puisses obtenir le fer avec les pinces, et donne moi les pinces et laisse-moi tirer." Elle fit comme il dit . Puis Thormod pris une bague en or de sa main, là donna à la soigneuse, et lui dit d’en faire ce qu’elle souhaitée. "C'est un cadeau d'homme de bien, dit-il:" le roi Olaf m'a donné l'anneau ce matin. " Puis Thormod pris la pince, et tira sur le fer, mais le fer avait un crochet, avec lequel il accrocha quelques morceaux de chair du cœur, - certains blanc, d’autres rouge. Lorsqu’il vit cela, il dit, «Le roi nous bien nourri. Je suis gros, même aux racines du cœur», aussitôt dit, il se pencha et mourut. Et ainsi se termine ce que nous avons à dire au sujet de Thormod.]

La saga de Njáls, ch. 57, introduit Hildigunnr, fille de Starkaðr, et donne son nom comme « Hildigunnr læknir, Hildigunnr le soignant». quelques chapitres plus tard, elle montre le bandage des blessures de son père et son frère:


[Quand Starkað et Thorgeirr arrivèrent à la maison, Hildigunnr traita leurs blessures et dit: "Vous donnez beaucoup maintenant, de ne jamais avoir importuné Gunnar." "Oui, en effet», a déclaré Starkað.]

La saga d’ Harðar og Hólmverja, ch. 25, appelle Helga í Geirshólmi « læknir góður, un bon guérisseur". Une autre femme du nom de "guérisseur" est Álfgerðr, læknir de la saga de Droplaugarsona:
Une autre femme médecin (læknir) est mentionnée dans la saga de Droplaugarsona. Quand Helgi, l'un des fameux frères dans la saga, fût tué dans la bataille aux côtés de son frère Thorkell et plusieurs autres hommes, Grim son frère fût gravement blessés et l’on pensa qu’il était mort.
Leur tante Groa, vint à la rencontre de ceux qui ramenaient les morts et les blessés, et pensa que Grim pût-être encore en vie. Elle annonça qu'elle et son fils veilleraient sur les corps cette nuit-là. Alors que les gens dormaient, elle alla trouver Alfgerd le médecin, et apporta son dos avec elle. Les corps de Helgi et Thorkell furent préparés pour être enterrés le lendemain matin, et on pensa que Grim serait mis dans le monticule avec eux. Mais il fût emmené secrètement par Alfgerd après qu’elle eu soigné ses blessures et empêcha que la nouvelle de sa survie n’atteigne ses ennemis. Il passa l'hiver a récupérer puis resta quelques années avec un parent dans une autre partie du pays, enfin de retourner tuer l'homme qui avait tué son frère Helgi.

La mort de Grim venu quand une autre femme, qui prétendit être un médecin vint soigner une blessure au pied qui s’infecta. Elle s’en préoccupa, puis s'en alla, mais il devint pire et finalement causa sa mort. Il fût découvert plus tard qu'il s'agissait d'une femme qualifiée dans la magie, la concubine d'un mauvais Viking que Grim avait tué dans un duel. (Ellis-Davidson, les rôles de la déesse du Nord, p. 162)

Cette deuxième femme qui banda les blessures de Grímr était Gefjun dans fjölkunnga. Gefjun du nom qui signifie «la pleine de ruse», donc «celui qui est habile dans la magie", ce qui suggère que le cadre de sa technique de guérison à pût être magique, ou, comme Ellis-Davidson propose ci-dessus, peut être que Gefjun ne fût pas qualifiée comme un guérisseur du tout, mais énoncées dès le début à nuir à Grímr.

Parfois, les hommes soignés les blessures, en particulier sur le champ de bataille, et des rapports à ce sujet dans la littérature scandinave ont augmentés avec l'avènement du christianisme. La saga d’ Eyrbyggja, ch. 45, raconte comment Snorri goði soignait les hommes après une bataille:

[Puis les fils de Thorbrand s’amenèrent à la maison d’Helgafell et à leurs blessures furent soignées.
Thoroddr Thorbrandson avait une si grande plaie à l'arrière de son cou qu'il ne pouvait plus tenir sa tête droite. Il portais une culotte, qui était trempée de sang. Un serviteur de Snorri goði voulut la retirer, mais quand il tenta de le retirer il n’y arriva pas. Puis il dit: "Pas de mensonges vous concernant fils de Thorbrand, lorsque un parent vous dit que vous êtes prétentieux, lorsque vous porter des vêtements serrés tel qu'ils ne peuvent pas se détacher de vous. Thoroddr dit: "c’est surtout que l’on tire lentement." Alors, le serviteur mis ses pieds contre le bois du lit et tira de toutes ses forces, mais le décolla tout de même. Snorri goði alla tâter le long de sa jambe, et trouva une lance coincée en travers de sa jambe entre les tendons et les os de la jambe, qui clouait ensemble la jambe et la culotte. Snorri dit alors que la esclaves était un idiot de ne pas avoir pensé à une chose pareille.

Snorri Thorbrandson était le moins vif de ces frères, et siégea à la table à côté de son nom ce soir-là. Ils avaient à manger du lait caillé et du fromage, mais l’éminent Snorri que son nom fait, demanda pourquoi il mangait si lentement. Snorri Thorbrandson répondis que l’ agneaux est plus difficile à manger quand ils est bâillonnés. Alors, Snorri goði passa sa main sur sa gorge en descendant, et trouva une flèche en travers de son gosier et de la racine de sa langue. Ensuite, Snorri goði pris une pinces et retira la flèche, ainsi Snorri Thorbrandson se mis à manger sa viande.

Snorri goði guéris tous les fils de Thorbrand. Mais quand le cou de Thoroddr augmenta en même temps que sa tête se tira quelque peu vers l'arrière sur son tronc, et dit que Snorri serait le guérir mais resterai un homme mutilé. Snorri dit qu'il jugea que la tête serait directement soudée lorsque les nerfs seront tricotés ensemble. Thoroddr n’aurait rien mais la blessure devrait être ouverte de nouveau et la tête serait droite. Tout se passa comme Snorri avait supposé, et dès que les nerfs furent tricotés ensemble la tête vint droite. Thorleifr kimbi eu désormais le plus souvent une jambe de bois.]

Un autre homme fût mentionné pour l'exécution des traitements médicaux sur des blessures de combat, ce fût Bersi á Laugabóli, qui a pansa les blessures de Þormóðar dans la saga de Fóstbræðra, ch. 10 et fût appelé « læknir góður », "un bon guérisseur". Þorvarðr á Síreksstöðum fût lui appelé « bestur læknir þar í héraði », «le meilleur guérisseur dans le quartier" dans la saga de Vopnfirðinga, ch. 14. Dans la saga de Ljósvetninga ,ch. 24, un homme est montré avec nom de "guérisseur", « Þorvarðr læknir ».

Bien que les hommes ont pratiqué des traitements médicaux sur les champs de bataille, ils ne semble pas avoir reçu beaucoup de formation pour cette tâche autre que ce qu'ils ont acquis par leur expérience. Par exemple, ch. 28 de la saga de Magnúss góða, une partie de Snorri Sturluson’s Heimskringla, est écrit:

[Après la bataille, le roi ordonna que les blessures de ses hommes soient pensées, mais il n'y avait pas autant de médecins dans l'armée comme il était nécessaire, de sorte que le roi lui-même ont fit le tour, et estima les mains de ceux qu'il pensait le mieux adapté pour l'entreprise , et quand il toucha leurs paumes, il nomma douze hommes, qui, pensait-il, avait les mains les plus douces, et leur dit de panser les blessures du peuple, et même si aucun d'eux n'avais jamais essayé avant, ils devinrent tous devenus ensuite les meilleurs des médecins. Il y avait deux Islandais entre eux; l'un était Thorkell, un fils de Geirr, de Lyngar, l'autre était Atli, le père de Bárðr svarti de Selárdal, dont de nombreux médecins sont les descendants.]

Traitement des plaies est le domaine de la santé le plus souvent décrits et discutés, non seulement en raison de l'accent mis sur les conflits et les batailles de la littérature scandinave, mais aussi parce que les scandinaves avaient un système juridique fondé sur l'indemnisation des victimes, sur la taille et la nature de la blessure: Les lois montrent aussi un intérêt marqué pour les blessures parce que l'indemnité payable a été soigneusement graduée en fonction de la nature et la taille de la blessure, un membre perdu, le degré de déformation par une cicatrice ou une décoloration a en souffrir. Le paiement à un médecin est souvent un passage obligé en plus de l'expiation. Dans les lois de Västergötland et Ostergotland, par exemple, une « blessure de grande dimension» est compté qui doit" pommade et un bandage, draps et frais du médecin », et une section de la loi Frostathing lit comme ceci:

« Maintenant, le paiement d’un os est exigible lorsqu’un os est perdu d’une blessure, même s’il est très petit, aussi longtemps qu'il vibre[lorsqu’il est secoué] dans un bouclier, puis un eyrir doit être avenant. Un eyrir(*) doit être versée pour chaque os jusqu'à six, mais si un os si gros est enlevé que six trous peut s'ennuyer à lui, de six aurar doivent être payées, mais le paiement de l’os n'est jamais plus grand que six aurar. Si une blessure à besoin d’être cautérisée, puis l’eyrir de «torsion de lèvre» est payable, et le même est payable a chaque fois que la cautérisation est nécessaire. Mais en tant que médecin, une taxe de un eyrir doit être versée tous les mois, et deux mois de la valeur de la farine et deux de beurre. Celui qui fait la blessure doit payer. »

(Foote et Wilson, The Viking Achievement, pp. 92-93)


(*)Eyrir (aurar, au pluriel) est une unité monétaire islandaise, valant un centième d'une couronne islandaise.
Revenir en haut Aller en bas
Asulf
Admin
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 35
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Dim 4 Jan - 0:37

super boulot de recherche vieux ! En plus sur un sujet relativement méconnu
Revenir en haut Aller en bas
http://frankheim-vikingar.darkbb.com
Eivind Bjornson

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 28
Localisation : Ailly sur Noye, Picardie ,France
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Dim 4 Jan - 0:48

je peux essayer de fabriquer un lot de médecine mais c'est plutôt époque peau de frigo
Revenir en haut Aller en bas
svenn

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Dim 4 Jan - 22:59

Eivind Bjornson a écrit:
je peux essayer de fabriquer un lot de médecine mais c'est plutôt époque peau de frigo


Je suis en train de faire des recherches là dessus, notamment sur les instruments que je soupçonnent être des instruments de la vie de tous les jours.

affaire à suivre....
Revenir en haut Aller en bas
svenn

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Jeu 8 Jan - 14:37

Voici un autre document tiré des Hurstwics:

http://www.hurstwic.org/history/articles/daily_living/text/health_and_medicine.htm

Je n'ai traduis que trois parties sur 4 (santé, médecine et blessures). Des choses intéressantes, je pense même m'en inspirer en partie pour un futur atelier médecine et comment guérir les blessures, avec possibles démonstrations (Des volontaires ?? soyez pas timides lol! lol! )
Bref certains éléments se recoupent avec le premier post que j'ai laissé.

Santé

L’étude des vestiges de fouilles de l'âge viking suggère que la bonne santé et une longue vie était possible pour au moins une partie de la population. Par exemple, une étude récente des 11ème et 12éme siècles à partir de restes squelettiques de Skeljastaðir en Islande a montré que la population était généralement en bonne santé. Mais cela ne veut pas de dire que la vie était exempte de la maladie et de pestilence.
Dans le négoce des villes, où la densité de population rend les services d'assainissement adéquats difficiles, de nombreuses personnes ont probablement subies des problèmes de santé courants. Les sédiments au large des côtes de la ville commerçante de Birka contiennent des œufs de parasites humains, qui aurait pu causer des nausées, diarrhées et autres maladies parmi les habitants de la ville.
La bonne santé était considérée comme une extension de bonne chance. Ainsi, la médecine préventive était constituée principalement de chants et de charmes qui permettrait de maintenir sa bonne fortune. L’Eddaic est pleine de charmes pour le maintien de la santé de la vie quotidienne, telles que celles de Hávamál.
Des inscriptions runiques ont été utilisées comme magie pour maintenir la santé. Les chapitres 73 et 77 de la saga Skalla Egils grímssonar disent comment une jeune femme guérisseuse a été ruinée par l'usage abusif des runes, puis restaurée par de bonnes runes. Les runes étaient gravées sur un os de baleine, placé sous le lit de la femme.


Médecine

En plus des arts magiques, l’art médical a également été pratiqué durant l’ère scandinave. Recours aux remèdes classique à base de plantes semblent avoir été connu, avec des herbes locales spécifiques à la région. Des traitements médicaux se composaient de saignées, nettoyage des plaies, onction, bandages, la fixation des os fracturés, préparation de remèdes à base d'herbes et actes de sages-femmes. Au 13ème siècle le livre de droit islandais Grågås dit que l'on doit panser une personne qui saigne ou cautériser quelqu'un pour le bien de sa santé [St364], suggérant que ces techniques étaient connues et utilisées.
Les études de restes osseux de l'ère viking montrent des signes de fractures qui ont guéri au niveau des côtes et des os des bras et des jambes. Les histoires fournissent aussi la preuve de fractures de membres, qui ont été manipulés pour permettre à l'os de se souder de manière plus satisfaisante. Dans le chapitre 10 de la saga de Gunnlaugs ormstungu, Gunnlaug eu la cheville tordue hors de l’articulation dans un match de catch. Plus tard, son pied fût bandé et l’articulation se replaça. (Þá var vafiður fóturinn og í liðinn færður.) Dans l’Íslendinga saga (qui a lieu après l'ère viking, au 12ème siècle en Islande), dit que Loptr se cassa la jambe un été (chapitre 40). Quand elle se ressouda, Loptr se jugea trop faible pour être debout. Il eu la jambe brisée une deuxième fois et instruisit la façon dont il devrait être ressoudé. Lorsque la jambe se souda la deuxième fois, Loptr n'était pas très boiteux. Dans le chapitre 45 de la saga d’Eyrbyggja, Þóroddr fût blessé dans le cou. Comme la plaie guérie, la tête se pencha d'un côté. Il demanda à Snorri goði de rouvrir la plaie et remettre la tête droite.
Au début de l'ère des Vikings, la plupart de la population dût compter sur eux-mêmes ou sur des gens ayant des capacités. Les médecins spécialistes éduqués étaient rares. Chapitre 6 de la saga rauða EIRIKSSON raconte une longue période de maladie à Lysufjorður au Groenland. Les malades couchaient dans un lit à l’intérieur d’une salle, tandis que ceux en bonne santé les aidaient à se préparer à la mort.
Une personne endurcie recherchait un guérisseur (læknir) pour assistance médicale. Dans le chapitre 6 de Þórðar saga hreðu, Indriði subit des blessures béantes au cours d'une bataille. Lorsqu'on demanda s'il pourrait s’en sortir, dit-il, "je pense qu'il y’a un peu d'espoir, si un guérisseur me voit."
Plus tard dans l'ère des Vikings, il semble que certains hommes ont choisi la pratique de la médecine comme moyen de subsistance. Dans le chapitre 28 de la saga de Magnúss ins góða, le roi Magnús choisi douze hommes pour panser les blessures des hommes après la bataille sur Lyrskov Moor en 1043. Ces hommes ont ensuite acquis la réputation de la médecine des hommes. De ces hommes, plusieurs familles de notables médecins sont descendues, y compris l'Islandais Hrafn Sveinbjarnarson, qui était réputé pour ses compétences de guérison.

Des preuves archéologiques de sites de tombes montrent que la chirurgie a été effectuée de temps à autre, certaines d'entre elles ont été couronnées de succès (c'est-à-dire, le patient a vécu pendant un certain temps après la procédure). En outre, certaines littératures tardives (par exemple, Biskupa sogur) suggèrent que la chirurgie est été effectuée de temps en temps.

dans les zones plus densément peuplées, telles que le commerce des villes, des épidémies ont été des événements occasionnels. La variole, la dysenterie, et la lèpre sont enregistrés dans la littérature. Les Scandinaves ont dût y faire face avec résignations, depuis, certaines choses ont pût être faite pour les contrôler.
Une fosse commune creusée au camp d'hiver Viking de la Grande Armée en Repton (Angleterre) donne à penser que les gens enterrés là, succombèrent à une épidémie de quelque sorte. Parmi les plusieurs centaines de personnes enterrées là, la plupart étaient des hommes adultes avec aucune indication que ils sont morts de blessures d’une bataille. Les envahisseurs Vikings hivernèrent dans ce camp au cours de l'hiver 873-874.
Les restes osseux montrent qu'au moins quelques personnes vivaient vieux à l'époque des Vikings, mais ils montrent également que les maladies articulaires dégénératives étaient communes dans la vieillesse. Les histoires racontent les autres conditions liées à la vieillesse, comme la cécité et la surdité. La saga d’Egills (chapitre 85) dit que, lorsque Egill était un vieil homme, il grandi fragile, avec les jambes raides, et que sa vision et son audition déclinaient. Son habileté à composer la poésie semble avoir été irréprochable, il a composé des poésies pour se moquer de l’infirmités de la vieillesse (je mettrai un autre post au sujet de cet islandais atteint d’une maladie rare…). Il a vécu plus de 80 ans à l'époque.

Blessures de batailles et premiers soins



À la fois les sagas de la littérature et l’étude médico-légale des restes de squelettes donnent à penser que les blessures au cours des batailles pouvaient être terribles. Le crâne montré provient d'un homme qui est mort d’une lésion lors d’une bataille au 11ème siècle. Le haut du crâne a été déplacé par un coup d'épée. Le terminus du coup est indiqué sur la photo par la lame ressortie.



Ce fémur est d'un autre homme qui est mort lors de cette bataille au 11ème siècle. L'os montre clairement les marques de l'impact de l'anneau de la maille contre l'os, suggérant que la partie supérieure de la jambe est été frappée avec une épée de façon si puissante que les anneaux de sa cotte de maille ont traversés les muscles de la jambe et rentrer en contact avec l'os. Curieusement, cette blessure n'a pas été la cause de sa mort. Ses restes squelettiques montrent d'autres blessures graves reçues dans cette bataille. Toutefois, il a eu une partie de la colonne vertébrale partiellement sectionné au niveau du cou qui l’a tué.

Les sagas racontent plusieurs types de premiers secours utilisés au cours d'une bataille. Les boucliers étaient jetés sur les hommes tombés afin de les protéger de l'aggravation de leurs blessures (Brennu-Njáls saga chapitre 150). au cours de la dernière bataille de Gisli (Gisla saga Súrssonar chapitre 36), les hommes de Eyjólf poussèrent avec leurs lances jusqu'à ce que les entrailles de Gisli tombèrent. Gisli attacha ses boyaux dans sa chemise avec une corde et poursuivit le combat. Lorsque les combats durèrent pendant une longue période (par exemple Heiðarvíga saga chapitre 31) et une pause fût appelée pendant le combat pour permettre aux hommes de se panser leurs blessures.
Un exemple de la médecine champ de bataille est décrite dans le chapitre 234 du Olafs saga helga. Þormóðr fût blessé par une flèche dans son côté. Il a rompu la flèche et appuya ses compagnons dans la lutte du mieux qu'il le pouvait. Après que la bataille fût perdue, il quitta le terrain et pénétra dans la hutte où le guérisseur les femmes soignés les blessés. Une des femmes inspecta la blessure et pouvait voir le fer de flèche, mais n'a pas pu déterminer le trajet et si les organes internes étaient touchés. Elle donna à Þormóðr du bouillon chaud, contenant des poireaux et de l'oignons et d'autres herbes. Si, après avoir mangé, elle pouvait sentir le bouillon de sa blessure, elle saurait que les parties vitales étaient touchées, et que la blessure était mortelle.
Þormóðr refusa le bouillon. Au lieu de cela, il dirigea la femme pour couper dans la plaie et exposer le fer de flèche. Il attrapa la flèche avec des pinces et tira sur elle. Il vit des fibres grasses sur la flèche, Þormóðr dit, "Voyez comment le roi conserve ses hommes. Il est gras par mon coeur", et il mourrut.
Le sang d'une blessure pouvait être examiné afin de déterminer l'étendue des blessures. Dans le chapitre 45 de la saga Eyrbyggja, Snorri goði examina la neige où Bergþór était couché, après avoir été blessé au combat. Snorri ramassa la neige sanglante, la pressa, et le mit dans sa bouche. Conscient que c'était le sang d'une blessure interne, Snorri dit que Bergþór était un homme mort et il n'y a pas besoin de le poursuivre.
Les sagas donnent à penser que certains hommes qui ont subis de graves blessures ont continué à se battre et ont été félicités pour leur courage. Dans le chapitre 30 de la saga Heiðarvíga, Þóroddur coupa le pied de Þorbjörn à la cheville. Þorbjörn continua à se battre, tuant Þóroddur, puis se tourna pou combattre contre Barði.
À la fois les sagas et des études des restes des squelettes indiquent que ces personnes ont survécus à de graves blessures et de ont vécus pour combattre de nouveau après la guérison de leurs blessures. Dans le chapitre 23 de Viga-Glúms saga, Þórarinn a été blessé par un coup qui coupe à travers son épaule de telle sorte que ses poumons sont tombés. Il fût bandé, et Halldóra veilla sur lui jusqu'à ce que la bataille soit terminée. Þórarinn rentra à la maison où ses blessures furent soignées, et au cours de l'été, il récupéra. Certains restes squelettiques montrent à la fois des blessures non cicatrisées et des blessures de combat guéries sur le même squelette, suggestion que l'homme a subit une blessure, a récupéré, puis s’est battu à nouveau plus tard dans sa vie.
la magie a été utilisé pour guérir les blessures reçues dans un duel, comme décrit dans le chapitre 22 de Kormáks saga. Þórdís conseilla Þorvarðr d’accélérer sa récupération en versant le sang du taureau sacrificiel tués par Kormákr après le duel, et en faisant une fête de la viande du taureau pour les elfes qui vivent dans la colline.
La magie a été utilisé aussi bien pour prévenir une blessure de la guérison. Dans le chapitre 57 de Laxdæla saga, Eiður dit qu’ une blessure infligée par son épée à Sköfnung ne serait pas guérir à moins de frotter l'épée avec une pierre de guérison (lyfsteinn).
Revenir en haut Aller en bas
asbrynjulf
Admin
avatar

Nombre de messages : 1099
Localisation : Metz
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Lun 12 Jan - 13:36

trés trés interessant!!!

Dans l'ouvrage de R BOYER, les vikings, il y a un passage sur "l'indemnisation" en fonction de la gravité des blessures subies,... il me semble que l'on y parle de "sondes" ou d'autres outils pour evaluer ces blessures,...

Voici un trés bon projet d'atelier!!! Peu de troupes traitent de cet aspect,...

Faute de pouvoir avoir dans l'immédiat, un "set medical et chirurgical viking" complet, cet atelier pourrait être abordé dans un premier temps sous plusieurs "angles" :

*) Traumatologie "nordique" (les blessures par armes)
*) Liens et différences entre les laeknir et les spakona / seidrkona (enchanteresse, chamanes)
*) les "plantes médicinales" (Asulf?)
*) Les blessures et leur "traitement juridique"
*) qqes "interventions" (cf. saga)
(A raison de 10mn par point, y a moyens de tenir quasiment une heure,...)
Revenir en haut Aller en bas
svenn

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Lun 12 Jan - 16:21

y'aura rien d'étonnant à ce que je dise que je suis partant à 100% !!! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Asulf
Admin
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 35
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Dim 18 Jan - 13:58

Je veux bien m'occuper des plantes médicinales et autres vireuses aux vertus sympathiques...

Je commence déjà à faire lever certaine d'entre elles ou récupérer des graines.
Revenir en haut Aller en bas
http://frankheim-vikingar.darkbb.com
asbrynjulf
Admin
avatar

Nombre de messages : 1099
Localisation : Metz
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Lun 19 Jan - 11:15

Asulf : pour ce qui est des "plantes", prends contact avec Eosterit. Elle a désormais une traduction de hortus deliciarum de Herate von Bingen (et sur un siècle les plantes non pas changées,...)

Sven : Sachant qu'il n'y a pas à l'époque d'académie de medecine chez les scandinaves, il n'y a pas "d'uniformisation" des instruments. Je pense que chaque LAEKNIR constitue sa "trousse" avec les "instruments" qu'il s'invente,... sans doute souvent en "adaptant/détournant" des objets de la vie quotidienne,...

Sondes (os, bois) pour les plaies
"spatules" (acier) pour cautériser
aiguilles (à cuir?) pour recoudre
lames pour inciser
Forces pour couper
Pinces ?
,...
Revenir en haut Aller en bas
svenn

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Lun 19 Jan - 12:57

Citation :
Sven : Sachant qu'il n'y a pas à l'époque d'académie de medecine chez les scandinaves, il n'y a pas "d'uniformisation" des instruments. Je pense que chaque LAEKNIR constitue sa "trousse" avec les "instruments" qu'il s'invente,... sans doute souvent en "adaptant/détournant" des objets de la vie quotidienne,...

Sondes (os, bois) pour les plaies
"spatules" (acier) pour cautériser
aiguilles (à cuir?) pour recoudre
lames pour inciser
Forces pour couper
Pinces ?

Oui c'est ce que je pensais. je pense m'inspirer (selon d'éventuelles sources, genre les sagas, pour prouver leur existence lors de soins) des objets retrouvés en fouilles (pinces de forge, couteau simple, aiguilles en os...).




Sur ces images (la première Xe siècle, Norvège et la seconde Suède, Xe aussi) on peut voir des pinces qui auraient pu servir à l'extraction de flèches ou même d'autres objets pouvant servir de stylet (mesures des plaies ...)

C'est à partir de ce genre d'objets que je compte monter l'atelier (certains étant avérés dans des sagas, donc au niveau histo on est bon)
Revenir en haut Aller en bas
wilhelm bjorntassen

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Lun 19 Jan - 18:01

beau boulot et beau projet, tres interessant!
Revenir en haut Aller en bas
Halfdan

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 36
Localisation : Guyancourt, (78)
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Lun 19 Jan - 18:47

Wep, beau travail

Et voila de quoi t'aider aussi!!! C'est intéressant ce qui est dit :
http://www.vikingsofmiddleengland.co.uk/LH_surgery.html
Revenir en haut Aller en bas
svenn

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Lun 19 Jan - 20:24

Super intéressant (il a fait ce que je voulais faire celui là!!!) Mais au moins nous avons de quoi faire!!! bien vu Halfdan. Pour les instruments c'est bien ce que l'on pensais, des objets de la vie courante réadaptés pour les soins (y'a plus qu'a...)
Revenir en haut Aller en bas
Halfdan

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 36
Localisation : Guyancourt, (78)
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Mar 20 Jan - 14:43

Sinon tu peux aller voir sur le site de answerlady:

http://www.vikinganswerlady.com/medicine.shtml

Y a aussi tout plein de choses intéressentes sur la médecine, l'herboristerie, l'accouchement des enfants et d'autres thèmes!
Revenir en haut Aller en bas
svenn

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Mar 20 Jan - 14:53

Ouais, c'était le premier post que j'ai traduis Very Happy Very Happy

il est vrai que je n'ai pas encore attaqué les autres sujets mais ça viendra...
Revenir en haut Aller en bas
Halfdan

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 36
Localisation : Guyancourt, (78)
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   Mar 20 Jan - 20:47

Je me disais bien que ca me disait quelquechose !!!!!! lol!

Bon ba remake pour Svenn, Halfdan fait le perroquet !!!! lol cheers

Sinon ya plein de truc intéressant sur le net mais rien n'est vraiment construit !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médecine et laeknir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médecine et laeknir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle prépa médecine choisir ?
» Médecine non traditionnelle
» [AIDE] Médecine : Android ou iOS ?
» La Médecine ouvre lundi la saison des prix Nobel
» Université de Médecine Montpellier-Nimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Frankheim Vikingar :: l'Ultima Thule :: Civilisation :: Culture-
Sauter vers: